Navigate Up
Sign In
Leiden University

Chanson gettée hors Steenwijk par l'ennemy y assiégé


Les comtes Maurice et Guillaume-Louis de Nassau ont assiégé et gagné la ville de Steenwijk, du 28 Mai au 5 Juillet 1592. Steenwijk, à la grande route d'Overijssel à la Frise, était comme un vrai nid de brigands, existants des Wallons, sous la direction du colonel Coquel. Les assiégés ont jeté ce poème hors des bastions.

De la folle entreprise 
Des comtes de Nassau!
A Steenwyc, la jolie, 
Ils donneront l'assault,
Cest tout a eux follie,
Ils ny entreront pas,
Les bons soldats de Steenwyc
Ne le souffriront pas.

Ils pensent à la foulle
Entrer en ce lieu,
eE nous donner la crainte
Ne povoir resister
Vos coups de cannonades,
Dont vous vous fiez tant,
Mais Dieu, par sa puissance,
Fera bien tourner le vent.

Allés courir en France
Au secours du Biernoy,
Lequel est en souffrance,
Par la puissance du Roy
d'Espaigne, nostre bon Prince, 
Auquel demeurerons
Fidel en son service,
Tant que nous viverons.

Roan, ville fidelle,
De catholicque foy,
Laquell' est delivrée 
Des forces du Biernoy,
Par le bon Duc de Parme,
Gouverneur-general,
Qui a acquis grand gloire,
Et tous ses bons soldats.

Retires vous Angloises
Et ferés sagement,
Vous aussi Hollandoises,
Frisons un regiment,
Alles laicter vos vaches
Et engraisser vos boeufs,
Ici n'avez que faire,
Vous y serez battus.

Vous, Huguenots, rebelles
A Dieu et vostre roy,
Servez une Isabelle,
La reyne des Angloys,
Laquelle sera sans doubte,
De brief et en un cop,
Assailli de grands forces,
Pour faire le Haes-op.

D'après: J. van Vloten, Nederlandsche geschiedzangen, II, 324-325.

Last Modified: 25-4-2010 16:59